PORTRAIT | Philippe Rozier, sensible au haut niveau