TOP 10 des plus beaux cavaliers

Qui a dit que ce n’était que pour les chevaux qu’on allait voir les compétitions équestres régulièrement ? Il n’y a pas que Petit Tonnerre qui nous séduit par sa crinière et sa robe immaculée : on admire aussi les cavaliers, et le top mondial compte quelques charmantes pépites qui vous sont dévoilées dans ce classement.

1) Les frères Philippaerts

Deux pour le prix d’un, que demander de mieux ? Les jumeaux Olivier et Nicola Philippaerts partagent tous les deux le gène de la beauté, mais aussi celui du talent : à 27 ans, ils sont respectivement 30ème et 68ème au classement Longines FEI. On les retrouve aussi affichés en grand sur les panneaux de leur sponsor H&M, dont ils sont les égéries. Cavaliers doués et beaux, on ne pouvait rêver mieux !

© Jump’Mag / Oriane Moureton

2) Edward Levy

Un beau brun sur un beau bai, il n’y a rien de meilleur. Edward Levy a tout pour lui : la jeunesse – 26 ans –, le talent, et une belle tête. L’étoile montante de l’équitation française s’impose de plus en plus sur les grosses échéances cotées à 150-160 et son sourire ravageur fait des dégâts lors des conférences de presse après ses classements.

© Jump’Mag / Marie Lacombe

3) Filippo Bologni

Encore un dont on va entendre parler ! Comme Edward Levy, l’Italien Filippo Bologni n’a que 26 ans mais la valeur n’attend point le nombre d’années. On le reconnaît sur la piste à son intrépidité, mais aussi à son sourire charmeur qu’il n’hésite pas à montrer après les nombreux classements qu’il engrange régulièrement.

© Jump’Mag / Géraldine Pujalte

4) Brian Balsiger

Une gravure de mode, ce Brian, avec ses cheveux dorés et ses yeux bleus limpides. À seulement 23 ans, le Suisse est la nouvelle coqueluche du CSO mondial : l’année dernière, le cavalier de Neuchâtel a remporté son premier GP Coupe du Monde à seulement 22 ans ! Depuis, on ne le voit plus que sur des 5* et ça lui réussit plutôt, au vu de ses nombreux classements.

© Jump’Mag / Oriane Moureton

5) Constant van Paesschen

Même si son nom est un peu moins connu que le reste du classement, vous pourrez quand même admirer le Belge Constant Van Paesschen. Pourtant, ses résultats parlent d’eux-mêmes : classé parmi les 30 meilleurs mondiaux en 2014 à 20 ans, l’espoir de la Wallonie ne cesse de prendre de la bouteille et d’affirmer son potentiel comme un futur pilier de l’équipe de Belgique.

© 1clicphoto

6) Lorenzo de Luca

On reconnait tout de suite Lorenzo de Luca sur la piste à son uniforme flamboyant de l’armée italienne ainsi qu’à son visage ravageur. Son sourire éclatant ne doit pas faire oublier que le cavalier italien est actuellement dans le top du top mondial. Même si son cœur est actuellement pris par Jessica Springsteen, on ne va s’empêcher de l’admirer sur les étapes du Global Champions Tour.

© Jump’Mag / Sarah Bedu

7) Maxime Livio

Les Français ne sont pas en reste dans ce classement, autant en aptitudes avec leurs montures qu’en attractivité physique. Seul complétiste de ce classement, Maxime Livio est là pour en témoigner : régulièrement champion ou vice-champion de France de Pro Élite CCE, il est aussi fréquemment sélectionné en Équipe de France de complet. C’est toujours réjouissant de le retrouver sur les podiums français et internationaux.

© Jump’Mag / Marie Lacombe

8) Alberto Zorzi

Est-ce que la beauté est un critère pour joindre l’armée italienne ? Apparemment oui, puisqu’après Filippo Bologni et Lorenzo de Luca, voici Alberto Zorzi, lui aussi reconnaissable sur les pistes du LGCT à sa veste verte et son teint bronzé mis en valeur par sa crinière noire. Un peu plus discret que ses compatriotes sur les pistes des CSI, il n’a néanmoins pas moins de talent qu’eux et participe régulièrement aux 5* de la planète entière.

© Jump’Mag / Marie Lacombe

9) Guillaume Canet

Mention honorable à Guillaume Canet, le Frenchie que tout le monde veut nous voler. Ce n’est plus la peine de présenter le cavalier, acteur et réalisateur, qui a su conquérir nos cœurs sur la piste et sur les écrans de cinéma. Avec son beau gris Wouestde Cantraie Z, on l’admire dans les 2* et 3*, même s’il n’est que… 2691ème mondial. On t’aime quand même, Guillaume.

© Jump’Mag / Sarah Bedu

10) Steve Guerdat

Les jaloux diront qu’un vieux comme Steve n’a rien à faire dans ce classement. Détrompez-vous : en plus d’être le numéro un mondial, de cumuler victoire sur victoire sur victoire, de nous faire rêver avec son alchimie avec ses chevaux et sa monte légère et détendue, on craque devant son charme de beau brun ténébreux et charmant. Fanny Skalli a bien de la chance, Steve, on voudrait tous l’avoir aussi chez nous !

© Jump’Mag / Oriane Moureton

Par Marie Lacombe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s