MASTERS POWER | Martin Fuchs & Nayel Nassar se partagent la victoire

Epreuve de saut en hauteur, la Masters Power Lido de Paris était le premier temps fort du jour sur la piste du Longines Masters de Paris. Parmi les dix-sept couples au départ, sept couples étaient inscrits dans le label Masters Two, et dix dans le label Masters One. Ex-aequo à 1,97 mètre, l’Egyptien Nayel Nassar et le Suisse Martin Fuchs se partagent la première place des Masters One, tandis que la Néerlandaise Elise van de Mheen, seule cavalière de sa catégorie à franchir 1,87 mètre, s’impose dans le Masters Two.

Après un premier passage à 1,45m, tous les couples, à l’exception de l’Italien Filipo Marco Bologni, se sont élancés dans le premier barrage, élevé à 1,72 mètre. Si les vingt-sept centimètres supplémentaires du dernier vertical de la ligne allaient corser quelque peu le défi, ils étaient encore douze couples au départ du deuxième barrage, élevé à 1,87m ! Le nouveau barrage en revanche, et les quinze centimètres encore ajoutés en bout de ligne, furent déterminants pour la suite de l’épreuve. Chez les cavaliers du label Masters Two, seule la Néerlandaise Elise van de Mheen sortait de piste sans faute. Chez les cavaliers Masters One, l’Egyptien Nayel Nassar, le Français Philippe Rozier, le Suisse Martin Fuchs étaient quant à eux les uniques rescapés à pouvoir s’élancer sur la troisième finale, à 1,97 mètre. Une formalité pour l’Egyptien et le Suisse, tandis que la monture de Philippe Rozier, Prestigio LS La Silla, refusait de survoler l’impressionnant vertical.

L’épreuve arrivait alors à son terme, les deux leaders encore en course s’élançaient pour une dernière tentative, à 2,07 mètres. Un record mais aussi un challenge pour tenter de remporter le Super Bonus de 10 000 euros alloué aux cavaliers qui réussissent à franchir plus de 2,05 mètres lors de chaque étape des Longines Masters Series. Réussiraient-ils à prendre leur envol encore plus haut ? Malgré leur détermination et le soutien du public parisien, aucun des couples ne réussit à franchir ce vertical sans faute. Pas de super bonus donc, mais une super victoire pour les deux cavaliers qui présentaient tous deux des chevaux qui couraient ici leur première épreuve de ce type.

« C’était une bonne épreuve, pour laquelle j’avais engagé Silver Shine, mon cheval de Grand Prix. On a tenté de passer les 2,07m, mais ce n’est pas passé. 2,07m, il faut reconnaître que ça commence à être très haut. D’autant que Silver courait sa première puissance. C’est une très bonne préparation en vue du Grand Prix, et j’aime bien engager mes chevaux sur ce genre d’épreuve qui constitue une excellente préparation. Elles permettent de faire faire au chevaux un peu de gymnastique.», commentait le champion d’Europe Martin Fuchs à l’issue de l’épreuve tandis que Nayel Nassar expliquait : « C’était la première puissance de Can Can Della Caccia et très honnêtement, je ne savais pas comment il allait réagir. Je manque d’expérience dans ce genre d’épreuve, et lui aussi. Mais il s’est comporté toujours mieux au fur et à mesure que les rounds défilaient. Il donnait l’impression de grandir de tour en tour. »

Martin Fuchs & Silver Shine (© Jump’Mag / Marie Lacombe)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s