EQUITA LYON | Isabell Werth conserve sa couronne

Quatrième à s’élancer sur le carré de dressage du FEI Dressage World Cup Grand Prix presented by CREARA, la Britannique Charlotte Dujardin n’a pas failli devant la concurrence. S’emparant de la tête du classement provisoire avec 79.978%, elle a conservé son trône tout au long de l’épreuve, à peine inquiétée par Isabell Werth, auteure d’une reprise à 77.826%.

C’est donc un sacré retour que la prodige anglaise a signé ce matin à Lyon, où elle n’était pas revenue depuis 2014, alors en selle sur son célébrissime Valegro. Ce matin, c’est la jeune Mount St John Freestyle, âgée de dix ans, que Charlotte Dujardin a présenté aux juges. Une première pour cette monture, qui signe là sa première participation en épreuve de Coupe du monde FEI. « Je suis vraiment heureuse. C’était la première épreuve Coupe du monde en indoor pour Mount. Elle est vraiment très coyrageuse et a beaucoup travaillé pour cette épreuve. J’ai eu d’excellentes sensations et je pense que c’est une des meilleures reprises que nous avons faites ensemble. Pour demain, j’adore la Freestyle, j’aime ma musique – La Reine des Neiges ! –, ma jument l’adore aussi ! C’est la deuxième fois que je présenterai cette reprise. C’est une super musique pour monter à cheval.»

Les tribunes étaient combles pour assister au FEI Dressage World CupTM Grand Prix Freestyle presented by FFE Generali. Au-delà d’un plateau de cavaliers de grande qualité, il faut dire que tout le public attendait le duel entre la reine du dressage allemand, Isabell Werth, compétitrice la plus médaillée au monde, tout sport confondu, et la prodige britannique, Charlotte Dujardin, revenue en fanfare hier avec sa victoire dans le FEI Dressage World CupTM Grand Prix presented by CREARA avec sa prometteuse Mount St John Freestyle.

Après une première partie d’épreuve marquée par la très bonne performance de l’Allemand Frederic Wandres sur Duke of Britain, créditée d’une note finale de 80.015%, le plaçant en tête au provisoire, il aura fallu attendre la reprise d’Isabell Werth pour franchir la barre des 80. À l’issue d’une représentation très rythmée et réglée au millimètre, le couple, habitué de Lyon, a atteint la superbe note de 87.090%. Le ton était donné. Dernière à s’élancer, Charlotte Dujardin aura maintenu le suspense jusqu’au bout de l’épreuve. Sur une musique inspirée de La Reine des Neiges, l’élève de Carl Hester n’aura pas réussi à rattraper sa rivale. Avec 83.925%, elle prend néanmoins une deuxième place sur le podium tant convoité de cette étape de Coupe du monde. « Après le tour d’honneur d’hier, la jument était un peu tendue. Aujourd’hui, avec la foule, je crois qu’elle a cru que c’était à nouveau une remise des prix quand nous sommes rentrées en piste. Mon boulot a été de la rassurer. J’ai senti quelques fautes sur le carré, mais je suis très fière d’elle. Je suis persuadée que c’est une jument d’avenir et qu’elle sera difficile à battre quand elle aura gagné en expérience. C’est aussi pour cela que je suis sur le circuit. Je vais participer à l’étape d’Olympia à Londres, ce qui sera un nouveau test, puis fin janvier à Amsterdam avec, bien sûr, La Vegas et la Finale de le Coupe du monde FEI de dressage comme objectif, fin avril », a expliqué la dauphine de l’épreuve.
Avec ce nouveau sacre, Isabell Werth porte désormais à quatre le nombre de ses victoires consécutives sur la piste lyonnaise (cinq en tout). « Je suis vraiment contente et très fière d’Emilio. C’était la deuxième fois que je faisais la Reprise Libre en Musique sur cette musique et j’aime beaucoup cette reprise. Je pense qu’on va dans le bon sens. J’ai trouvé fantastique que le public se mette à battre des mains en rythme avec la musique. On a vraiment une super compétition ici », s’est réjouie la grande gagnante du jour.
Derrière les deux reines de la discipline, le jeune Allemand Frederic Wandres a insisté sur le haut niveau du plateau de l’étape : « En voyant la liste des engagés, j’ai été à la fois impressionné et impatient. Je suis très fier de me classer derrière Isabell Werth et Charlotte Dujardin aujourd’hui. Avec mon cheval, nous avons grandi et progressé ensemble. Petit à petit, nous avons engrangé de l’expérience. Aujourd’hui, il se donne vraiment à 200%. Je pense que nous avons de belles pages à écrire ensemble. »

Isabell Werth & Emilio (© Jump’Mag / Apoline Langumier)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s